h LSDreams - 45: Bribes:05: Lévitations inversées

   
  LSDreams
  45: Bribes:
05: Lévitations inversées
 






05

 

Au cours d’un autre soir, duquel je ne peux affirmer
que je me trouvais sous l’emprise d’une drogue quelconque, car il m’arrivait parfois de connaître
quelque chose d’analogue à ce qui se produit quand
on prend une drogue sans en avoir pris, au cours de
cet autre soir donc, alors que j’étais étendu sur mon
divan, je sentis mon corps tout entier être soulevé pour ensuite flotter dans l’air horizontalement jusqu’à la proximité du plafond de ma chambre vers lequel mes
bras se tendirent tout seuls et mes genoux fléchirent
d’eux-mêmes, à le frôler et mes mains s’ouvrirent
toutes deux comme pour s’y appuyer.   
Cette surprenante situation me rendit joyeux dans
un premier temps, car il me plut de me trouver
subitement à quatre pattes sur le plafond, comme
le serait une mouche qui s’y accrocherait.
Brusquement, je fus mû par une force mystérieuse
qui me fit glisser dans cette position, en diagonale, jusqu’au coin opposé du plafond où je restai
suspendu pendant un petit moment. Je m’en réjouis
 en éprouvant de la gratitude pour Dieu Qui m’offrait inopinément un tel miracle. Puis mon corps pivota
sur lui-même et je flottai jusqu’au-dessus de la porte 
de la chambre, ma tête tout près du mur.
J’y demeurai pendant un court moment durant 
 lequel je me demandais comment cela allait se
poursuivre. Soudain, je traversai le mur, comme s’il n’existait pas et fut immobilisé au-delà de lui, au commencement du petit couloir de l’appartement.
Un instant plus tard, mon corps pivotant à
quatre-vingt-dix degrés, se trouva dirigé vers la
droite, au-dessus de la porte fermée du cabinet
de toilette. Ma réjouissance diminua alors, pour faire
place à un peu d’inquiétude lorsque je dûs traverser
ce second mur pour enfin me trouver suspendu au
plafond du cabinet dans lequel la lumière était allumée.
Confus, je fus troublé de me retrouver dans un tel lieu,
mais l’instant d’après, mon corps pivota une nouvelle fois et je fus transporté jusqu’au mur du fond de cet endroit.    
Livré à moi-même, j’éprouvai de la tristesse en pensant
que cette aventure, qui était devenue loin d’être réjouissante, devait sans doute être interprétée comme étant un blâme et un avertissement divins.


Quelques jours plus tard seulement, alors que j’étais étendu sur mon divan depuis un temps assez long déjà en songeant à Dieu sait quoi, je me sentis comme tiré brusquement et vigoureusement par les pieds vers le haut jusqu’à en avoir les jambes disposées verticalement à l’équerre du reste de mon corps, puis je fus soulevé davantage et le reste de mon corps suivit le mouvement jusqu’à flotter en l’air, la tête dirigée vers le sol.

Puis je me sentis attiré vers le ciel dans lequel je montai très haut dans cette position-là.

La première surprise passée, cet évènement me rendit euphorique parce que le fait de voler ainsi dans les airs m’enthousiasma, mais tandis que je montais plus haut, je finis par comprendre la raison de cette ascension.

Cette lévitation n’était pas méritée pour avoir accompli une bonne action quelconque et elle n’était  faite pour mon unique plaisir, car je perçus très nettement que c’était la volonté du Tout-Puissant qui m’avait saisi par les pieds, comme si je n’étais qu’un fétu de paille qu’Il aurait pu tout aussi bien élever jusqu’au Ciel que jeter en Enfer.

Lorsque je me retrouvai sur mon divan, quelques instants plus tard, j’eus tôt fait de ne plus considérer la lévitation comme étant un évènement providentiel désirable, mais je me pris à espérer plutôt que cela ne se reproduirait jamais plus.

 

Note : il va de soi que cette lévitation n’est pas celle du corps charnel mais celle du corps spirituel seulement, ce corps quasi-immatériel que l’on nomme à tort corps astral et qui permet à son possesseur de s’identifier lui-même afin qu’il ne confonde pas cet évènement avec un rêve.




 
 
  Entrées: 50069 visiteurs Merci pour votre visite !  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=